Les règles de circulation aérienne

Alexandra 4 septembre 2012 Commentaires fermés
Les règles de circulation aérienne

Héééé oui, ça n’est pas parce qu’on pilote un engin plus petit que ça doit être l’anarchie ! Nos chers avions RC sont soumis aux mêmes règles que leurs grands frères. Petit passage en revue de quelque règles élémentaires de circulation aérienne (…et de courtoisie ;-) )

Un avion ne peut entamer son décollage si un autre est en train d’atterrir.

L’avion qui atterrit est toujours prioritaire.

De façon générale, un avion en vol a toujours la priorité sur un avion au sol.

Dans le cas où deux avions cherchent à atterrir au même moment, celui qui se trouve à une altitude inférieure a la priorité.

En vol, il vous faut toujours dépasser un autre avion par la droite.

La priorité à droite s’applique également en vol (comme en voiture quoi).

Quand un avion arrive en face du vôtre, contournez-le en virant à droite.

Un avion n’a pas le droit de passer le seuil de piste à l’atterrissage tant que :

  • l’avion qui le précède n’a pas dégagé la piste sauf dans le cas d’une obtention de clairance « Atterrissage derrière ».
  • l’avion au décollage n’a pas franchi le seuil de piste opposé ou n’a pas effectué un premier virage.

Les différents avions sont aussi prioritaires en fonction de leur type, dans l’ordre :

  1. Ballons
  2. Planeurs
  3. Dirigeables
  4. Aéronefs motopropulsés

Cette règle est définie en fonction de la capacité de l’avion à maîtriser sa trajectoire (essayez de virer avec un ballon pour voir).

Un avion doit toujours céder le passage aux avions remorquant d’autres aéronefs, ou aux avions volant en formation.

En dehors des zones à forte densité (où la hauteur minimale est de 300 mètres) au-dessus de l’obstacle le plus élevé dans un rayon de 600 mètres, une hauteur minimale de 150 mètres au dessus du sol et de l’eau est requise.

Photo : Top Gun de Tony Scott

Les commentaires sont fermés.