Débuter en modélisme : l’hélicoptère

Alexandra 12 août 2012 1
Débuter en modélisme : l’hélicoptère

Apprendre à piloter un hélicoptère radiocommandé est une expérience enrichissante mais aussi un challenge. Choisir un modèle, apprendre à le maintenir en l’air… tout cela peut être intimidant au premier abord. Mettez vos craintes de côté, nous avons tous débuté à un moment ou à un autre ! Deux choses à retenir : rester en sécurité et surtout prendre du plaisir.

Quel hélico choisir ?

Deux questions vous aideront à orienter votre choix :

  • Quel budget comptez vous investir ?
  • Voulez-vous débuter seul ou accompagné (ami pilote RC ou club) ?

Débuter seul

Le simulateur

Un simulateur de vol permet de vous entraîner et d’améliorer vos compétences sans avoir à craindre le crash ! La plupart se connectent directement à votre ordinateur et recréent un environnement de vol très réaliste. Pratiquer sur un simulateur est le moyen idéal pour acquérir les bases avant de vous lancer sur le terrain.

Le simulateur est également très utile pour continuer de s’entraîner entre vos sessions de vol. Acheter un simulateur est le premier pas dans l’apprentissage d’un pilote d’hélicoptère RC. Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Le bi-rotor

Le meilleur choix lorsque l’on débute seul est l’hélico bi-rotor.

Côté avantages, le bi-rotor est très facile à piloter car, très stable, il tient tout seul en stationnaire. Côté inconvénients un bi-rotor est moins rapide qu’un pas fixe (FP) et n’apprend pas à maîtriser un véritable hélico RC, car les hélico à rotor simple sont plus difficiles à piloter que les bi-rotors.

Les petits modèles sont prévus pour voler en intérieur (indoor) ou en extérieur par vent nul.

Le pas fixe (FP)

Vous pourrez ensuite passer à un hélicoptère classique mais à pas fixe.

Plus difficile à piloter, ils sont aussi plus rapides et offrent plus de possibilités. Ils permettent de s’initier réellement au pilotage en réalisant de vraies translations ainsi que des virages inclinés.

Après quelques mois d’entrainement, si vous sentez que vous maîtrisez parfaitement votre engin, vous pourrez envisager de passer sur un hélicoptère à pas variable ou pas collectif (CP).

Attention ! Les hélicoptères à pas variable ne sont pas des jouets. Leurs rotors tournent à très haute vitesse et leurs pales en bois ou en carbone sont dures. Leur poids peut également être important. Ils peuvent provoquer des blessures ou des accidents, ne les achetez pas pour débuter seul. Avant d’y passer, soyez sûr de maîtriser parfaitement votre hélicoptère à pas fixe et, si vous en avez la possibilité, faites vous aider par un pilote expérimenté.

Les pièces

Débuter signifie crasher un certain nombre de fois…c’est le métier qui rentre ! Les hélicos électriques à pas fixe ont des pales en plastique souple qui cassent moins que les pales en bois ou carbone des hélicos à pas variable. De plus, le faible coût des pales plastiques permet d’aller au crash sans trembler ! Sur un hélico premier prix, le reste des pièces est également très abordable.

En achetant votre hélico RC chez Mission Modélisme, vous avez l’assurance de trouver ou de pouvoir commander vos pièces de rechange et de les recevoir sous 48 à 72 heures pour les pièces en stock et sous une à deux semaines pour les pièces sur commande.

Débuter accompagné

Si vous connaissez un pilote expérimenté ou que vous avez décidé de prendre des cours, vous piloterez en double commande et donc en toute sécurité, sans risque de crasher votre machine. Le mieux est alors d’acheter le plus gros hélicoptère que vous pourrez vous permettre. Plus l’hélico sera gros, plus il sera stable (les micro-hélicoptères sont parfois délicats à contrôler et pourraient conduire à une expérience frustrante au départ).

Le pas variable (CP) thermique

Vous pouvez débuter directement avec un hélicoptère à pas variable thermique. Les classes 30 à 50 sont de bonnes tailles de départ.

Le pas variable (CP) électrique

Vous pouvez aussi opter pour un hélicoptère à pas variable électrique, les tailles 500 ou 450 présentent une excellente stabilité.

Au fur et à mesure que vous progresserez en pilotage, vous pourrez passer à un micro-hélicoptère, un modèle sportif ou un modèle à turbine.

Le choix d’un hélicoptère à pas variable (CP)

Avertissement ! Les hélicoptères à pas variable ne sont pas des jouets. Leurs rotors tournent à très haute vitesse et leurs pales en bois ou en carbone sont dures. Leur poids peut également être important. Ils peuvent provoquer des blessures ou des accidents, ne les achetez pas pour débuter seul. Avant d’y passer, soyez sûr de maîtriser parfaitement votre hélicoptère à pas fixe et, si vous en avez la possibilité, faites vous aider par un pilote expérimenté.

L’hélicoptère

L’hélicoptère RTF (ready to fly)

L’hélicoptère RTF représente la solution la plus simple et la plus économique puisque l’hélicoptère est prêt à voler en sortant de la boîte. Ces hélicoptères fonctionnent bien, même si leur qualité n’atteint pas celle des hélicoptères à monter soi-même.

L’hélicoptère en kit à monter

Le prix tout compris des hélicoptères RC en kit est en général supérieur à celui des RTF, le montage demande du temps et de la minutie mais vous aurez un hélicoptère d’excellente qualité, fiable et dont vous aurez choisi vous-même chaque composant, bref une bête de course qui fera la fierté de son propriétaire (vous !).

L’hélicoptère est livré en kit à monter ou partiellement pré-monté. Il vous faudra ensuite ajouter / monter vous-même :

Voilà ! Mission Modélisme essaie de vous guider au mieux dans tous les domaines RC. Grâce à notre ligne de support technique et en vous fournissant les fiches produits les plus complètes possible, nous espérons vous encourager à vous investir dans ce passe-temps enrichissant et passionnant qu’est le modélisme. Alors si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter ! Et bonne route ou plutôt…bon vol !

Un commentaire »

  1. Drivya 6 novembre 2013 at 13 h 25 min -

    merci , article intéressant
    moi aussi, je suis passionnée par les hélicoptères
    j ‘attends de piloter un vrai